L’épopée capillaire d’une licorne, chapitre 2!

Bonjour tout le monde! Pendant mon absence il y a eu comme qui dirait du changement au niveau capillaire me concernant.

Etant donné que j’avais déjà fait plusieurs articles là dessus je me suis dit qu’il serait sympathique de vous montrer l’évolution, et quelle évolution!!

Donc pour ceux et celles qui ne se rappelleraient pas ce quoi à je ressemblais lors de notre dernière discussion capillaire, j’étais comme ça:

11243802_907223976026584_7976211616623015_o

 

C’était le fun, mais le rouge, ça reste jamais aussi pimpant que le premier jour très longtemps. Je suis donc passé par plusieurs rouge avant de le laisser passer et finir avec un rouge Crimson (et donc rouge sang foncé quoi).
J’ai donc eu tout d’abord ça, un rouge plus foncé et des pointes rose pastel.

11050222_933487376733577_8396286975699830200_o

Puis c’est devenu un peu chelou au fur et à mesure que je faisais dégorger mon rouge (et oui j’ai gagné un piercing au passage!). J’avais donc des racines d’au moins 5 cm, le rouge était carrément Crimson et des pointes corail (ça c’est la partie WTF que j’ai pas trop compris!)

12243521_940523116030003_2349025556377885264_n

 

Cette couleur, c’était bien mignon, mais moi j’en pouvais plus, j’avais jamais tenu une couleur aussi longtemps et ça se faisait sentir croyais moi!!! J’ai donc commencé par filer voir une gentille coiffeuse qui m’a refait une coupe et donc zou les pointes, plus d’un an que j’avais pas vu une paire de ciseaux, ça ne faisait pas de mal! J’ai pas pris de photos du résultat, parce que je ne supportais plus ma tête avec cette couleur.

Deux semaines plus tard nous en étions donc rendues aux vacances de Noël, j’avais dévalisé Bleu Libellule et j’étais prête au changement!
A la base je voulais un joli rose bien pastel, tout choupinou et là gros rattage , enfin non parce que j’avais une super couleur sur la tête, elle juste pas pastel et encore moins choupinette!

Mais bon avant d’en arriver au rose, il y a eu du boulot. J’ai commencé par gommer le rouge avec Efassor. Et là première catastrophe ,à cause du vendeur pas très doué du salon où j’ai acheté le produit, j’ai été juste en produit et donc une mèche de cheveux avait bien moins pris. J’étais carrément moins foncée d’un côté que de l’autre. Ca se voyait pas non plus comme le nez au milieu de la figure, mais assez pour que je fasse une fixation là dessus.
Pensant rattraper l’histoire et étant descendu a un joli blond je me suis dis qu’un shampoing américain le ferai et que j’aurai pas besoin de décolorer! Mais bien sur! Que dalle ouais! J’ai donc du décolorer une première fois en racine puis une seconde fois les longueurs.
Et là miracle, j’avais du blond chaire de banane, parfait quoi. Il me restait juste cette sacrée mèche qui était légèrement orangé.
J’ai donc attaqué la phase déjaunissement. Un shampoing « No Yellow » et mon Terre Bleue de chez Mulato. C’était devenu quasiment blanc, sauf cette mèche qui ne voulait pas.
J’ai donc couru voir mon vendeur chéri chez Bleu Libellule pour lui demander de l’aide, il m’a refilé une coloration dont je ne me rappelle plus le nom, mais qui était blonde porcelaine donc quasi blanche et qui corrigerait les reflets. Et waaa fin du calvaire j’avais mon blond platine,prête pour le rose.
Voici une photo du blond avant la dernière coloration pour unifier et tuer la mèche rebelle!

1002215_960831760665805_6740605139311812468_n

 

De là, alors que le blond me plaisait, j’ai quand même décidé de faire mon rose. J’ai fait ça des dizaines de fois , j’étais donc pas trop perturbée. Mais par économie j’avais acheté un rose plutôt foncé , le Cerise de LaRiche Direction, que j’avais prévu de diluer dans de l’après-shampoing. Et c’est la que la chose devient drôle (sauf pour moi, j’avais envie de pleurer!). J’avais les mèches autour du visage rose fluo clair et trois pauvres reflets roses dans ma chevelure.
J’ai donc pris mon rose de base et j’ai donc teint en rose Cerise.
Et la BIM BOUM BADABAM ,ce beau rose que j’avais vu rose/violet est en réalité rose fluo foncé! J’ai mis bien deux jours à m’y faire, mais au final j’aimais bien.

WP_20160201_006

Enfin, j’aimais bien jusqu’à que j’arrive à rupture et donc que je mette en guerre contre le rose. Pour le moment il gagne mais j’espère rapidement vous montrer la prochaine étape de ma crinière!

 

Je tiens à préciser que je me suis permise de faire tout ça à mes cheveux car même si je ne suis pas pro, j’ai un minimum de connaissances en colorimétrie et en décoloration. Ne vous lancer pas seule si vous ne savez pas, j’ai de plus était secondé par Paul (coucou si tu lis ça!) un coiffeur génial qui a répondu même très tard le soir à mes messages désespérés!
J’ai aussi déboursé l’argent nécessaire à l’entretien d’une telle crinière et l’utilisation de tels produits.

________________________________________________________________

 

Et voilà, vous en savez maintenant un peu plus sur ma jolie crinière. Sachez que je suis ouverte à toutes questions et que je me ferai une joie d’y répondre.
En attendant je vous fais des bisous et je vous invite à me rejoindre sur Facebook!

Publicités

Colorations semi-permanentes: Mode d’emploi!

Bonjour tout le monde! 🙂

On se retrouve aujourd’hui pour un article qui m’a été demandé plusieurs fois, c’est à dire comment transformer ses cheveux en crinière façon Flutter Shy ou Rainbow Dash!

Pour beaucoup d’entre vous ça a l’air très compliqué et c’est donc pourquoi vous vous freinez, et nos amis coiffeurs ne sont pas là pour vous rassurer à ce sujet là.
Vous allez voir qu’en réalité c’est super simple , que les gestes techniques ne sont pas si techniques que ça et que finalement c’est bête de se retenir pour ça.
Cependant il faut quand même comprendre que c’est un budget assez conséquent, que ma nature de cheveux est différente de la votre et que mes produits seront peut être moins efficace sur votre tête. Il est aussi possible que vos cheveux supportent moins bien la décoloration que les miens. J’ai la chance d’avoir des cheveux au top et faits pour être colorer d’après ma coiffeuse.

Je vous ai concocté une petite galerie à la fin de l’article pour vous montrer tout ce qu’on peut faire avec quelques tubes de coloration.


Petite précision: cet article est écrit depuis très longtemps, il attendait sagement dans un dossier de mon ordinateur, je m’en suis déjà servi sur la page facebook que je gère pour répondre à des questions et faire un petit récapitulatif.

Tout d’abord on va quand même commencer par parler du sujet de l’article, les colorations semi-permanentes. Qu’est-ce que c’est? Le semi-permanent n’est pas une coloration à proprement dire. C’est une base pigmentaire. Elle n’abîme donc pas vos cheveux.( Ce sont les étapes précédant la pose de cette couleur qui sont mauvaises pour votre cheveu.) C’est ce qui vous permet de pouvoir colorer vos cheveux dans une gamme très large de couleurs qui ne peuvent être atteinte avec du permanent.
D’ailleurs pour ce qui est de la coloration permanente, je vous déconseille de poser sur vos cheveux celles qui s’achètent en supermarché, vous devez acheter les produits chez un grossiste!


Comme vous le savez je vous en ai déjà parlé ici il me semble, mais il faut décolorer ou au moins procéder à un éclaircissement avant de poser une coloration semi-permanente.
Pourquoi on décolore? Parce que premièrement il faut que le cheveux soit rendu un minimum poreux pour que le pigment s’accroche et tienne.
Et deuxièmement parce que c’est un principe de colorimétrie de base. Pour que la couleur est le même rendu que sur le tube/pot il faut que la base soit la plus neutre possible, et en colorimétrie c’est le blanc.
Pour certaines couleurs (non pastel) telles que le rouge,le rose, le orange et les violets CHAUDS un blond assez clair peu suffire. Le résultat sera juste un peu moins pimpant et la couleur ne se dégradera pas exactement dans les tons de la couleurs d’origines (un rouge aura plus tendance à virer roux vilain sur une base blonde que blanche, normal jaune+rouge= orange.)

Pour les couleurs pastels si on zappe l’étape décoloration on peut dire adieu à la couleur. Quelques pauvres reflets et c’est tout.
Pour les verts et les bleus ainsi que pour les violets FROIDS c’est le blanc et c’est tout. Sinon 3 shampoings et c’est la catastrophe ( et oui je sais de quoi je parle, c’est pas jolie à voir!) Surtout que les reflets verts (couleur verte dégorgée ou bleu appliqué sur du blond) sont extrêmement difficiles à neutraliser!

Mais comment on fait pour décolorer et ensuite colorer?! 

Première option aller voir son coiffeur si on ne veut pas faire une bêtise. Et honnêtement pour la première moi je vous conseille vraiment de faire ça avec un pro. Juste histoire de voir comment votre cheveux répond et survit à la décoloration!

On bannit les kits de décoloration en supermarché,qu’on soit clair. Ce n’est pas bon du tout pour vos cheveux, puis pas de contrôle de l’oxydation, c’est pas top, vous risquez de vous brûler la tignasse!

Deuxième option, on file chez un grossiste en coiffure et là on achète sa poudre et son oxydant, pas de soucis tout est expliqué sur les boîtes et les vendeurs NORMALEMENT savent ce qu’ils racontent. On achète aussi un pinceau, un bol à couleur et une boîte de gants.
Pour la première fois prenez toujours le volume moyen, c’est à dire du 20 en général. Je préfère faire deux décolorations un peu moins forte que de me cramer la tête d’un coup!

Pour le déroulement des décolorations. Il faut laisser minimum une semaine entre chaque décoloration. Jamais deux décolorations à la suite, c’est très agressif pour votre cheveu.
Le dosage est toujours noter sur les produits, pas d’erreur possible. Le temps de pose est de 30 à 40 minutes.
Pour l’application du produit, mettez toujours une vieille serviette sur vos épaules et utilisez des gants! Ca brûle la décoloration sur la peau, donc si vous vous en tombez sur le bras ou le visage on rince de suite à l’eau claire.
On commence l’application par les pointes puis on remonte au fur et à mesure. Ayant les cheveux un peu longs personnellement ma maman est toujours plus ou moins là pour me filer un coup de main. Vu l’odeur de la chose essayez de faire cela dans une pièce aérer, ce sera mieux pour  vous.
Au bout de 2 ou 3 décolorations votre cheveu arrivera à une teinte « chaire de banane ». A ce moment là, il va falloir passer à une nouvelle étape. Le blanchissement.

Pour cette étape il faut utiliser un shampoing bleu et un toner.
Qu’est-ce que le shampoing bleu? Un shampoing qui estompe les reflets orange et jaune du cheveu.
Qu’est-ce qu’un toner? Une coloration blanche « argentée » qui neutralise tous reflets de votre cheveu et rend votre base blanche.
Pour le shampoing bleu je vous conseille le soin Mulato, c’est une petite merveille, c’est quasiment naturel ET c’est français!
Pour le toner n’importe quelle marque de coloration semi-temporaire en propose. Personnellement j’avais celui de Crazy Color et j’en suis ravie.
Maintenant que vous avez un petit air d’Olaf ou d’Elsa avec votre crinière blanche ou blonde claire il est temps de passer à la coloration!

Là aussi le principe reste simple, on verse de la coloration dans le bol à couleur et soit on fait ça proprement au pinceau en faisant les racines puis les pointes et en suivant le protocole derrière le tube ( environ 30min de pause pour chaque marque) soit on fait ça à ma manière , c’est-à-dire au pinceau pour les racines et le tour de tête et le reste à la main comme si je faisais un shampoing. Et je laisse toujours la couleur poser 45 min peut importe la marque.
N’oubliez pas de mettre vos gants c’est vraiment pas pratique à faire partir sur les mains et de la vaseline sur le visage et les oreilles pour éviter là aussi d’être rouge.

Comment rattraper une couleur ratée, qui ne rend pas comme prévue ou qui a mal dégorgée?

Tout d’abord si c’est juste pour éclaircir ou rattraper une fin de couleur, on file acheter du lait de coco bio, on applique ça sur cheveux essorés , on enroule de cellophane, d’une serviette chaude et on passe la nuit comme ça puis on rince. La coco va faire dégorger en nourrissant le cheveu, et en plus ça sent bon! 😉

Si faut vraiment nettoyer la couleur on file acheter du Colour B4, c’est un produit anglais qui est vraiment top! ^^ On fait bien attention à prendre la gamme qui nous correspond!

On peut trouver le produit chez Monoprix ou sur internet  hyper facilement ^^ Il coûte aux alentours de 13/15€.

On ne décolore pas sur une coloration! Surtout pas!!!!

Les différentes marques de coloration: 

téléchargement téléchargement (1)

La plupart de ces colorations dont La Riche, Manic Panic et Crazy Color sont Vegan/ non testées sur animaux. Stargazer est la seule à ne pas l’être. Pour les marques telles que Splat et Punky Color je ne me suis pas renseignée.

Manic Panic: Marque la plus connue, surtout parce qu’elle est très efficace et propose une gamme ultra complète! En France le prix moyen est de 16€. On peut la trouver facilement sur Internet. Et dans des boutiques du genre L’Indien Boutique.
+ : L’efficacité du produit et la gamme variée.

– : Le prix.

LaRiche Direction: Marque anglaise de qualité équivalente à Manic Panic. Cependant un gamme beaucoup moins étendue. Le prix moyen en France et de 10€. Trouvable aux mêmes endroits que Manic Panic.

+ :  Pareil que chez MP. La variété en moins

– : J’aime pas trop l’odeur du produit et c’est une vraie merde à nettoyer sur la peau.

Crazy Color: Ma marque chouchoute! On est toujours chez les anglais. Là cette gamme fonctionne vraiment en fonction du type de cheveux. Mais pour moi c’est parfait! Prix exact de 7,21€. On la trouve chez Bleu Libellule et un peu partout sur internet.

+ : Le prix!!!! Et la tenue pour moi. J’apprécie que ce soit un tube et non un pot!

– : A vrai dire j’ai pas grand chose  de négatif à dire. C’est juste dommage que l’efficacité ne soit pas la même chez tout le monde!

Splat: Marque anglaise aussi il me semble. Pas encore testée mais grandement conseillée. A acheter sur Amazon. Marque avec une super efficacité de la part des utilisateurs!

 Bleach London: MA marque plus que chouchoute! C’est une très petite gamme et surtout utilisée dans les salons London Bleach mais on peut les acheter en les commandant sur leur site!

Hairgum: Ma grosse déception. Tout s’est barré à l’eau en rinçant! Alors ça marche pour beaucoup mais pas pour moi! C’est vraiment dommage parce que là aussi le prix est pas mal.

Stargazer: Je déconseille totalement, ici le prix est bien synonyme de la maigre qualité du produit. Très peu de couleur et je pense que cette gamme ne manquerait pas à grand monde!

Punky Color: Alors là, colorations peu connues mais vraiment pas mal. C’est encore anglais! Une amie les utilisées et j’ai souvenir que c’était vraiment une bonne gamme mais je ne les ai pas testé personnellement.

Petit point sur Mulato:   C’est une marque française qui fait pas mal de produits pour les cheveux, et notamment des repigmentants, je vous ai déjà parlé du Rouge de Venise c’est une tuerie, j’en fais des éloges fous, c’est vraiment un produit que j’aime. Je vous les conseille vivement, la gamme est large donc tout le monde peut y trouver son compte.

Petit point sur London Bleach: C’est une petite marque que peu connaissent, mais si vous avez l’occasion de passer du temps sur Londres les salons sont topissimes, même s’il ne s’agit pas d’une couleur je vous conseille d’y aller pour vos cheveux. Si vous voyez qui est Gemma Styles vous avez donc souvent vu les colorations BL car elle en porte fréquemment.

Les soins:  Je vous en ai déjà parlé dans l’article qui parle de mon aventure capillaire et dans celui de ma routine je vais donc survolé la chose.
Il est nécessaire de faire des soins avant, pendant et après la phase de décoloration. Je ne peux donc que vous conseiller encore une fois l’huile de coco pour soigner tout ça.
Il est aussi nécessaire de supprimer le silicone de votre liste de produits à utiliser, il gaine votre cheveux et fait un vrai effet cache misère.

Je ne peux pas vous promettre qu’avec ma façon de faire et mes conseils vous ne ferez pas de petites bêtises ou que vous rattraperez parfaitement les petits bobos causés par la décoloration mais ça fonctionne pour moi, tous les membres de la page Catalogue des Crinières Folles que je gère depuis plus de 4 ans à qui j’ai donné ces conseils ne m’en ont jamais donné de retours négatifs je pense donc qu’ils sont quand même assez bon.


Et voilà cet article est maintenant terminé ,j’espère qu’il est assez complet et qu’il vous aidera si vous souhaitez sauter le pas.

Je reste à votre disposition pour toutes questions que ce soit ici ou sur la page Facebook du blog. Je vous souhaite en attendant un bon week-end et je retrouve sur les réseaux sociaux si vous voulez suivre ce que je fais et l’actu à venir du blog (FacebookInstagramTwitterTumblr)
. J’ai deux chats très mignons qui prennent un plaisir fou à peupler mon Instagram de photos je vous invite donc à nous rejoindre ! 🙂 Bisous à vous!

GALERIE

L’épopée capillaire d’une licorne, ou comment mes cheveux ont en vu de toutes les couleurs!

Bonjour les tout le monde! Pour ce premier article je vais rester dans quelque chose de familier et vous parler cheveux.

Cela fait maintenant plusieurs années que je teins mes cheveux. Ils sont passés du rose au vert en passant par le bleu, le rouge ou encore le violet. Autant vous dire que sans mon armée de produits miracles mes cheveux seraient bien morts. Mais heureusement l’époque où l’on devait se cramer la tête pour avoir la crinière de Rainbow Dash est terminée!

Je vais donc vous faire tout d’abord un petit résumé de mes folies capillaires , ensuite je vous parlerai  des soins a apporter pour une telle couleur ,de mes produits chouchous et pour finir je vous listerais les différentes marques de colorations semi-temporaires afin de pouvoir  transformer vous aussi vos cheveux en crinière de licorne!

En avant!

Avant de commencer un petit aperçu de quelques unes de mes couleurs:

Sans titre 4

____________________

J’ai commencé l’aventure capillaire il y a maintenant presque 3 ans. L’histoire d’amour avec mes couleurs a commencé par une simple coloration aubergine. En regardant sur Google pour voir comment faire évoluer ma couleur j’ai découvert que finalement les colorations semi-temporaires c’était super facile! Je suis donc repassée à ma couleur naturelle, direction le coiffeur pour faire une première décoloration pour descendre au blond clair. J’ai commencé avec le Cyclamen de chez Crazy Color, un rose bien vif et franc. Ça a été l’enfer dans mon petit lycée de campagne mais ça ne m’a pas découragé et quelques temps après mes pointes viraient au violet Hot Purple puis retour à la fin de l’été au Cyclamen.

J’ai pris une pause niveau couleur parce que lors de mon premier épisode « couleur » l’étape soin a un peu oublié par ma petite personne et donc c’était la catastrophe! J’ai donc tout coupé et je suis passée au roux flamboyant.
Puis je me suis à nouveau ennuyé de mes cheveux! Je me suis donc re-décolorer les cheveux , seule cette fois ci!

Et je suis donc passée aux pointes verte émeraude à la Peacock Blue de chez Crazy Color! Une couleur qui me manque énormément! C’était terrible! Dans le même temps par la suite je suis passée au Bubble Gum Blue , toujours de chez Crazy Color!

Voulant passer au rouge , j’ai donc à nouveau coupé mes pointes et j’ai fait un rouge venant de chez Garnier il me semble.

J’avais donc un beau rouge Crimson. Mais pareil je m’en suis lassée et j’ai donc passé l’été à oublié de prendre soin de ma couleur pour la laisser devenir rose. De là j’ai couru chez ma coiffeuse refaire un rouge un peu moins foncé et un peu plus pêchu et des pointes roses!

Voilà le résultat!

11243802_907223976026584_7976211616623015_o

Au niveau de l’entretien ce n’est pas vraiment une mince affaire. Il faut savoir que ce type de coloration demande quand même un sacré budget. (A la fin de l’article se trouve un lien pour chaque produit cité).

Je vais donc vous lister tous mes petits conseils pour entretenir sa crinière!

  1. De la coco, tu tomberas amoureuse! En effet , le lait de coco en masque fait dégorger la couleur, ce qui concrètement va vous aider à faire partir une couleur artificielle avant de décolorer si besoin. L’huile quant à elle est LE remède miracle pour soigner les bobos du cheveux colorés! C’est la seule huile qui pénètre totalement le cheveu et qui le répare en profondeur. Je ne m’en sépare plus!
  2. Le lisseur, le fer à boucler et le sèche-cheveux tu oublieras. En effet la chaleur fragilise le cheveux et met en péril la tenue de la couleur. On ne se lisse pas les cheveux plus de deux fois par semaine, idem pour le sèche-cheveux.
  3. Te laver les cheveux , tu arrêteras. Et oui, que vos cheveux soient colorés ou non il ne faut pas se les laver plus de deux fois par semaine. Si vous avez les cheveux gras vous aggravez votre cas. Deux shampoings adaptés par semaine sera beaucoup plus efficace.
  4. Le shampoing sec tu kifferas. Et oui on arrête pas vraiment de se laver les cheveux, on espace juste les shampoings. Le shampoing sec élimine l’excès de sébum tout en redonnant un peu de volume à votre crinière, et c’est super rapide!
  5. De l’eau froide tu feras ton amie. L’eau chaude ouvrant les écailles du cheveu si vous voulez que votre couleur tienne on passe au rinçage à l’eau froide ou tiède. On s’y habitue et vos cheveux deviendront tellement beaux que vous allez adopter cette solution rapidement!
  6. Le silicone tu bouderas. Cette « substance » présente dans de nombreux produits n’est pas vraiment l’alliée de vos cheveux, elle donne l’impression que votre cheveux est en bonne santé alors que pas du tout. Le silicone fait une vilaine gaine cache misère autour de votre cheveu et ça c’est nul. Parce que si votre cheveu est gorgé de silicone il reste plus beaucoup de places pour le pigment.
  7. Du sel ,du chlore et du soleil tu te protégeras. Malheureusement l’été est l’ennemi de nos couleurs. Pour le chlore il n’y a pas grand chose à faire mais pour  le soleil une simple huile ou brume adaptéee sera nécessaire. Pour le sel un soin nourrissant en se lavant les cheveux.
  8. Les masques fait maison tu apprendras. C’est le meilleur moyen de savoir ce qu’on met sur notre tête c’est de fabriquer ses produits.Les recettes de grand mère sont les meilleures.
  9. Les décolorations tu espaceras. On laisse au moins une semaine, le temps de faire des soins avant de re-décolorer.  Et on y va progressivement. Il vaut mieux faire plusieurs décolorations peu fortes que de se cramer le cheveu d’un coup.
  10. Un pro tu iras voir si tu ne sais pas. Et c’est le meilleur de tous ces conseils. Si on ne sait pas faire et/ou qu’on ne se sent pas de faire soit même ( que ce soit la coloration ou la décoloration) on va voir un coiffeur. Les bêtises arrivent bien souvent trop vite.

En ce qui concerne mes produits chouchous, ils sont peu nombreux. Je suis très difficile et mes cheveux sont des pourris gâtés qui n’aiment que certains produits. Cependant voici une petite liste avec les prix et les liens vers les boutiques!

L’huile de coco vierge bio de chez Bio Planet en 200ml, au prix de 5,35€ .

Le lait de coco de chez Jardin Bio en 400ml, au prix de 2,85€.

Le shampoing pour cheveux colorés de chez Amika en 1L, au prix de 39,00€.

Le masque nourissant de chez  Amika en 250 ml, au prix de 29,00€.

Le soin repigmentant Rouge de Venise de chez Mulato en 200ml , au prix de 17,93€.

Le shampoing sec Original de chez Batiste en 200ml, 4,50€ environ Se trouve en supermarché.

Brume Invisible Solar de chez L’Oréal en  125ml , au prix de 17,33€.

Et pour finir cet article je vais vous faire un petit récapitulatif des différentes marques de colorations semi-temporaires que je connais suivit d’un petit bonus à la fin de l’article! 🙂

Manic Panic: Marque la plus connue, surtout parce qu’elle est très efficace et propose une gamme ultra complète! En France le prix moyen est de 16€. On peut la trouver facilement sur Internet. Et dans des boutiques du genre L’Indien Boutique.

LaRiche Direction: Marque anglaise de qualité équivalente à Manic Panic. Cependant un gamme beaucoup moins étendue. Le prix moyen en France et de 10€. Trouvable aux mêmes endroits que Manic Panic.

Crazy Color: Ma marque chouchoute! On est toujours chez les anglais. Là cette gamme fonctionne vraiment en fonction du type de cheveux. Mais pour moi c’est parfait! Prix de 7,21€ en général.

Splat: Marque anglaise aussi il me semble. Pas encore testée mais grandement conseillée. A acheter sur Amazon. Marque avec une super efficacité de la part des utilisateurs!

London Bleach: MA marque plus que chouchoute! C’est une très petite gamme et surtout utilisée dans les salons London Bleach mais on peut les acheter sur le site de la marque. C’est vraiment une gamme avec des couleurs toutes douces, on les mangerait!

Hairgum: Ma grosse déception. Tout s’est barré à l’eau en rinçant pour ma part, et pareil pour ls amies sur lesquelles j’ai testé. Alors ça marche pour beaucoup mais pas pour moi, je pense que là aussi tout dépend de la nature du cheveux.

Stargazer: Je déconseille totalement, ici le prix est bien synonyme de la maigre qualité du produit. Très peu de couleur et je pense que cette gamme ne manquerait pas à grand monde!

Punky Color: Alors là, colorations peu connues mais vraiment pas mal. C’est encore anglais! Une amie les utilisées et j’ai souvenir que c’était vraiment une bonne gamme!

Petit bonus: Mettez de la couleur dans vos cheveux de façon ultra temporaire et pour moins de 5€. (cliquez sur la photo en clic droit pour ouvrir dans un nouvel onglet)

Sans titre 2

Il est évident que ça rendra mieux sur cheveux clairs. 🙂

Pour les dosages Kool-Aid:

kool aid

_____________________

Et voilà, mon premier article est maintenant terminé. N’hésitez pas si vous avez des questions j’y répondrais avec plaisir.
On se retrouve mercredi pour un article « Produits finis, je rachète ou pas? » ! 🙂

En attendant on se retrouve sur FacebookTumblr , Twitter ou Instagram!

Bisous